Alimentation

Que vous soyez en vélo classique ou VAE, une pause s’impose régulièrement. Ca tombe bien : nous avons tout prévu !

S’hydrater

De l’ascension des cols sous la chaleur à la traversée de zones calcaires dépourvues de sources, en passant par des fontaines pas forcément potables dans chaque village… Tous ces facteurs doivent vous faire redoubler de vigilance sur l’hydratation.

Gérez bien votre stock d’eau, car vous ne pourrez pas forcément recharger fréquemment votre bouteille.  Remplissez une gourde de 1,5 litres (voire 2 litres) au départ de chaque étape.

N’oubliez pas que le taux d’hydratation du corps influe grandement sur votre niveau de performance.

Se restaurer

Pour tenir la distance, une alimentation adaptée et en quantité suffisante est impérative. Elle repose en grande partie sur les hébergements pour limiter le poids du sac. C’est pourquoi nous avons intégré ce critère essentiel dans notre sélection, en privilégiant bien les deux aspects : qualité et quantité !

Les hébergements sélectionnés proposent donc le plus souvent de la restauration. La plupart utilisent des produits locaux.

A défaut, il existe des restaurants à proximité vers lesquels ils pourront vous orienter. Une bonne occasion de recharger le vélo électrique si vous en êtes équipé.

Une formule « ½ pension » est très souvent proposée, comprenant le dîner, la nuitée et le petit-déjeuner (généralement entre 40€ et 50€).

Certains hébergements proposent aussi des paniers pique-nique.

Partir en autonomie sur les P'tites routes du soleil

Vous êtes adepte du « Roulez léger «  et en toute autonomie ? Vous préférez transporter vous même votre tente, le duvet, le réchaud, les gamelles ?

C’est faisable mais pas donné à tout le monde ! C’est une question d'organisation, de condition physique et, peut-être également, de tolérance au manque de confort... Mais cette expérience vous offrira une véritable communion avec le milieu naturel !

Voici deux liens qui vous aideront dans votre démarche :